LE CREAC'H

   
LE CREAC'H

Coordonnées géographiques: 48° 27',610N - 05° 07',656 W

Hauteur totale: 54.85 m ( 71.60 mètres au dessus du niveau de la mer)

Feu:  blanc à 2 éclats groupés tournants toutes les 10 secondes produit

par 2 optiques tournantes sur  2 étages

     Depuis le XVII ème siècle, les textes font état de l'intérêt qu'il y aurait de construire à Ouessant un second feu qui améliorerait la sécurité dans ces parages dangereux.

     Ce n'est qu' en 1860 qu'est signé le décret impérial qui permet la construction du nouveau phare. La pointe de Feunteun Velen dans la sud-ouest de l'île est dans un premier temps choisie pour site, mais en définitive le phare sera construit au lieu dit "CREAC'H" qui signifie "promontoire en breton".

     Le phare du Créac'h avec celui de Bishop Rock en Angleterre signalent l'entrée de la Manche pour les navigateurs venant de l'Atlantique.

     Allumé le 19 décembre 1863, électrifié le 4 novembre 1888, renforcé en 1901, il a bénéficié de toutes les avancées technologiques en matière d'éclairage.

Son optique d'origine est remplacée Son optique d'origine est remplacée après modification de la lanterne par 4  optiques doubles de 0.65m de distance focale disposées sur 2 niveaux.

Feu provisoire pendant les travaux

 

MUSÉE DES PHARES ET BALISES

    Le musée s'est installé dans l'ancienne centrale du phare en 1988.

    Consacré à l'histoire de la signalisation maritime, ce musée présente de magnifiques pièces d'optiques, ainsi que des témoignages divers sur ce qui fut une grande aventure technique et humaine.

MUSÉE DES PHARES ET BALISES

 

L'exposition fait une large place à la période qui, avec Augustin Fresnel (1788-1828) a ouvert le "siècle  des lumières".

MUSÉE DES PHARES ET BALISES


Vue entrée du musée

Tél: 02.98.48.80.70.

 

système d'éclairage (3 lampes de 300W)

A son sommet en 1987 a été installé un système d'éclairage (3 lampes de 300W) pour empêcher les oiseaux migrateurs de s'y heurter
    En 1969, l'administration remplace le système existant par 4 lampes à arc sous atmosphère de xénon développant une puissance de 1600Wchacune.
     Ce système fonctionnera jusqu'à fin  1995 puis remplacées par 4  lampes aux iodures métalliques de 2000W.
     La  fin  de  la  construction  et  la  mise  en  service  de  ce  phare  datent de  1863, soit  164 ans  après  le  Stiff.

Escalier du Créac'h      


Escalier du Créac'h                          
Photo : Le COZ


©  Ministère de l'Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer
Direction Départementale de l'Équipement du Finistère